Chef de Chantier gros œuvre béton armé

Découvrez le portrait de deux chefs de chantier gros œuvre à profils différents.


Georges,

Chef de chantier gros œuvre, basé chez BC Nord Pas de Calais Picardie (filiale de BC).
" Un sens relationnel développé est indispensable pour ce poste"
Autodidacte, Georges a gravi les échelons un à un pour occuper le poste de chef de chantier gros œuvre. Doté d’une autorité naturelle, il encadre une équipe pouvant atteindre 25 personnes. Aujourd’hui, la jeune génération des futurs chefs de chantier est généralement issue d’une formation BAC à BTS Bâtiment, complétée au sein de l’entreprise par un travail en binôme avec un chef de chantier expérimenté. Ensuite, le jeune diplômé deviendra "aide chef de chantier" avant de se voir confier la responsabilité d’un petit chantier. Le métier de chef de chantier se décline sous 4 à 5 qualifications, ce qui permet des évolutions dans ce poste et l’accès à des perspectives de carrières motivantes.
La mission du chef de chantier démarre à la transmission du dossier par le chargé d’affaires. Le conducteur de travaux et le chef de chantier se répartissent alors les tâches et les méthodes de travail. Le chef de chantier prévoit le nombre de personnes nécessaire et le matériel requis pour le chantier. Ici, l’expérience est primordiale. L’activité quotidienne de Georges s’organise de la façon suivante : il commande le matériel, il établit ensuite un planning par poste et par personne, et surtout il encadre les hommes sur le terrain. Soit beaucoup de management et d’écoute. Un aspect important est la sécurité dont le chef de chantier est garant et à laquelle il doit sensibiliser les compagnons. Par ailleurs, il assure la responsabilité de l’arrêt du chantier en cas d’intempéries. Le chef de chantier est présent sur le terrain pendant toute la durée du gros œuvre. Le conducteur de travaux prend ensuite le relais jusqu’à la réception de l’affaire. Le chef de chantier est idéalement présent sur trois chantiers : un en fin de réalisation, un en cours, et un en préparation. Cette disponibilité dépend surtout des types de chantiers mis en œuvre.
Ce métier demande diverses aptitudes. D’abord, un esprit ouvert et un zeste de psychologie pour savoir se faire respecter et établir des relations de confiance avec les compagnons. Par ailleurs, de bons rapports doivent être mis en place avec les fournisseurs et sous-traitants. "Un sens relationnel développé est indispensable pour ce poste", explique Georges. Enfin, il convient évidemment d’apprécier le travail en extérieur.
Et lorsque l’on demande à Georges ce qu’il aime dans son travail, il répond : "c’est l’autonomie dont je bénéficie pour suivre le chantier de A à Z. De plus, notre système de gestion me permet, pour chaque chantier, de gérer en toute indépendance les budgets du gros œuvre."

Christian,

Chef de chantier en Ouvrages d'Art, Département Génie Civil basé à Chassieu (69).
"Le chef de chantier doit faire preuve d’une autorité reconnue par ses équipes"
Aventurier à l’esprit pratique, autodidacte et expérimenté en levages de gros tonnages, mais aussi poète et peintre à ses heures, Christian a rejoint le Département Génie Civil de BC en 2001. Le travail dans ce Département est particulier car il ne consiste pas en la réalisation d’opérations de montage, mais en la production propre (implantation, coffrage, ferraillage et bétonnage) directement sur chantier. Cette spécificité nécessite une grande adaptation et la prise en compte du milieu naturel du site.
A Chassieu, la mission du chef de chantier se déroule en tandem avec le conducteur de travaux et/ou l'ingénieur d’affaires. Le chef de chantier peut être amené à commander du matériel courant. Mais sa principale fonction est celle d’encadrer les équipes de chantier auxquelles il transmet les directives nécessaires à la réalisation des travaux. Il a également la responsabilité de la mise en application des méthodes fournies par l'ingénieur d’affaires dans le respect des conditions de sécurité.
Pour remplir ces missions, l’expérience du chef de chantier est toujours déterminante car elle apporte les connaissances techniques générales nécessaires. "Cette maturité permet aussi de savoir prendre du recul pour trouver les solutions adaptées", précise Christian. Les contacts avec les clients doivent également être aisés. Mais la qualité essentielle du chef de chantier est de savoir écouter et comprendre les problèmes des hommes de chantier.
"Finalement, le chef de chantier réalise l’interface entre l’analyse technique théorique et son exécution par le personnel de chantier. Il doit ainsi faire preuve d’une autorité reconnue par ses équipes", résume Christian. Et ce qu’il apprécie par-dessus tout dans son métier c’est de réaliser un travail concret et durable.